mardi 23 août 2016

Sans aller à l'école, je suis devenu mangaka de Syoichi Tanazono

Résumé
Le jeune Masatomo aurait pu avoir une vie normale : jusqu'à son entrée à l'école primaire, il était en effet un petit garçon plutôt jovial. Mais hélas, en première année, et peu de temps après la rentrée, sa trop colérique enseignante lui donne un gifle particulièrement violente, et pas du tout justifiée. Dès lors, la spirale infernale commence pour Masatomo, qui n'ose plus retourner à l'école : peur du regard d'autrui et des rumeurs, incapacité à sortir de chez soi, difficultés d'intégration… Tous les ans, malgré les efforts de ses parents, mais aussi de nombreux professeurs et pédagogue, il n'arrivera jamais à suivre une scolarité "normale". Préférant passer ses journées chez lui, à copier des dessins de Dragon Ball… Et si, au fil des pages, une vocation salvatrice était en train de naître ?
 Mon avis
  Parmi toutes les sagas disponibles, ce volume one-shot a attiré mon attention à cause de sa couverture. L'expression du petit garçon attristé m'a tout de suite touchée. Je voulais connaître la cause de son malheur à tout prix.
 
  C'est le premier manga de l'auteur que je lis et parmi toutes les sagas que j'ai pu découvrir, celui-ci se différencie énormément des autres par l'atmosphère sérieuse qui s'en dégage et par le sujet traité. Les pensées du personnage principal sont bien adaptées à son jeune âge et on suit bien l'évolution de son état psychologique au fil des pages. Les dessins ne sont pas aussi détaillés que pour d'autres séries. Les nuances de gris ne sont pas aussi présentes et les personnages ne sont pas aussi travaillés sur les expression faciales et les détails physiques. Cependant, l'histoire compense énormément ce manquement par la force du message véhiculé.

  Le personnage principal est Masatomo. Il est un jeune garçon comme tous les autres jusqu'au moment ou, à l'école primaire, son enseignante le traite d'une façon inadéquate en lui donnant une gifle après qu'il ait posé une simple question. Masatomo développe ensuite plusieurs problèmes d'intégration avec ses pairs, une peur d'aller à l'école et des difficultés à se faire des amis. Tel que mentionné plus tôt, l'auteur aborde ce sujet avec sérieux tant dans les interactions de ses parents avec lui que dans les pensées de Masatomo alors qu'il s'adonne à son échappatoire préféré, le dessin.

  L'intrigue met en scène plusieurs professeurs qui tenteront tant bien que mal d'aider Masatomo à réintégrer l'école. Malheureusement, celui-ci est incapable d'y aller à tous les jours et l'attitude mesquine de ses camarades ne l'aident aucunement. L'auteur démontre ici des fléaux qui sont d'actualité encore aujourd'hui. Je pense notamment à l'intimidation, à l'anxiété et au phénomène d'influence d'un élève qui occupe le rôle de chef. L'intrigue est très chargée émotivement, chacun des personnages secondaires ayant un rôle sur l'évolution de Masatomo. Comme ce manga est basé sur une histoire vraie, l'impact est encore plus réel. La fin donne cependant un message d'espoir énorme auquel se rattacher, car chaque être humain peut puiser en lui la force de réussir.

  Je conseille ce manga à un large public, pas seulement aux enfants ou aux adolescents. Il y a une importante leçon à tirer et vous prendrez plaisir à découvrir la personnalité de Masatomo, car il est très attachant.

Je remercie énormément Interforum editis pour ce partenariat.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire