samedi 7 mars 2020

Ton année parfaite de Charlotte Lucas

Résumé
Jonathan, la quarantaine, divorcé, s’enferme dans son train-train quotidien. Hannah, au contraire, éternelle optimiste, profite de chaque instant et ne tient pas une minute en place. Mais ce premier janvier chamboule tout pour eux.
Jonathan trouve sur son vélo un mystérieux agenda rempli d’étranges invitations : marcher pieds nus dans l’herbe, dormir à la belle étoile, manger des gâteaux jusqu’à en avoir mal au cœur… S’il considère ces activités comme plus extravagantes les unes que les autres, il finit par se prendre au jeu, curieux de voir ce qui se passera. En quelques mois, il est changé. Se pourrait-il qu’il soit heureux ? Son conjoint ayant disparu, Hannah, elle, est plus perdue que jamais.
Jonathan ignore cependant qui est l’auteur de ces pages et qu’il s’agit là d’une ultime déclaration d’amour, une déclaration à laquelle Hannah n’est peut-être pas étrangère.

Mon avis
J'adore lire des auteurs de pays que je n'ai pas encore découverts après mes nombreuses années en tant que lectrice. Alors que le portrait global de mes lectures comprend davantage d'auteurs américains et français, je me suis laissée tenté par cette auteure allemande, dont le style littéraire, semble-t-il, se rapprochait davantage du thriller que du roman contemporain. Ce roman contemporain est d'ailleurs le premier du genre qu'elle écrit sous pseudonyme.

Le style littéraire est à la fois descriptif, mais tout de même suffisamment dynamique pour ne pas ennuyer le lecteur. Le point de vue des deux personnages principaux est alterné. Chacun a son chapitre à tour de rôle. J'ai trouvé cette technique idéale pour ce type de roman, car dans le cadre de l'intrigue, ils sont appelés à se rencontrer à un certain moment. Il s'agit donc de garder le lecteur en haleine afin de savoir à quel moment ils finiront par se rencontrer et dans quelle circonstance. Ce roman ne vise pas un public en particulier, il s'adresse plutôt à ceux qui croient au destin et au changement positif dans la vie.

La première protagoniste, Hannah, est une éternelle optimiste. Elle croit que tout peut aller pour le mieux même dans les pires situations. Malheureusement, elle se rend compte que même la personne la plus positive ne peut enrayer le cancer. On suit donc l'évolution de sa vie alors qu'elle se relève suite à la perte de son petit-ami. Le deuxième protagoniste, Jonathan, est à la tête d'une maison d'édition. Se contentant de la même routine chaque jour, il est très terre-à-terre, jusqu'au moment ou une trouvaille inattendue chamboule sa vie entièrement. 

L'intrigue met de l'avant ce que plusieurs trouvent difficile à réaliser dans leur vie ; un changement. Alors qu'on effectue des gestes similaires chaque jour, on en vient à trouver un certain réconfort dans la routine. Il est alors plus difficile de briser le moule et de tenter de nouvelles expériences. C'est ce qu'Hannah et Jonathan ont pourtant dû faire chacun à leur manière. Jonathan est tombé par hasard sur un agenda donc les pensées et les activités sont inscrites pour un an. Il décide donc de suivre la planification et celle-ci apportera à sa vie tout un vent de changement. Quant à Hannah, suite à la perte d'un être cher, elle doit trouver le courage de se relever et de continuer ses projets. Le bonheur finira-t-il par cogner à nouveau à sa porte?

Bien que la première moitié du livre ait été plutôt lente à démarrer, il n'en demeure que je conseille fortement la lecture de ce roman. Il ne s'agit pas de développement personnel, mais plutôt d'un roman feel good qui apporte une pointe de moralité et de réconfort. N'hésitez pas à sortir de votre style de prédilection pour le découvrir. Vous serez peut-être agréablement surpris!

Je remercie les éditions Interforum Editis pour ce partenariat.


vendredi 7 février 2020

Le petit jardin du bonheur de Felicity Hayes-McCoy

Résumé
Alors que l'hiver est bien installé dans la péninsule de Finfarran, Hanna, Jazz, Mary et les habitants de Lissbeg se préparent pour les fêtes de fin d'année. Après le Café du jardin et le Psautier de Carrick, le petit village irlandais pensait en avoir terminé avec le changement et les bouleversements... c'est sans compter sur la jeune et pétillante Cassie Fitzgerald, fraîchement débarquée de Toronto et en visite chez ses grands-parents. Bien loin de l'image pittoresque qu'elle se fait du village, la jeune fille découvre qu'à Lissbeg, Noël n'est pas qu'une affaire de chocolat chaud et de cadeaux sous le sapin.

Conquise par la bourgade et ses habitants hauts en couleur, elle décide de s'installer pour un temps et d'aider sa famille et ses amis à remporter le concours de la plus belle Fête de l'Hiver. Tout semble se dérouler à merveille quand elle se rend compte que derrière les apparences se cachent de nombreux secrets et non-dits. Que se passe-t-il entre sa grand-mère Pat et son mari Ger ? Et qu'en est-il de Shay, ce bel inconnu rencontré sur l'île, certes séduisant, mais... honnête ?

Mon avis
J'ai débuté ce roman durant mes vacances de Noel en passant que j'y trouverais une histoire amusante se déroulant dans une ambiance festive. Malheureusement, je me suis plutôt retrouvée avec un roman traitant de plusieurs personnages dont les vies s'entremêlent et pour lequel je n'ai pas du tout accroché. C'est dommage car la trame de fond de l'Irlande ainsi que la couverture magnifique étaient prometteuses

Le style d'écriture de l'auteure s'étire en longueur. Il y a beaucoup trop de passages descriptifs et très peu d'action. Chaque chapitre met de l'avant un personnage différent, procédé qui aurait pu être intéressant si je ne m'étais pas perdue dans le nombre de personnages dont on ne pouvait plus différencier le principal des secondaires. Point positif cependant, l'auteure est bien parvenue à décrire l'Irlande et à me donner envie de connaître son panorama et ses habitants.

Pour ce qui est des personnages, Cassie aurait pu être la principale, mais devant le nombre d'histoires entrecroisées et l'importance plutôt réduite qu'on lui accorde fait en sorte que les autres personnages tels que Connor, Aideen, Brid, Hanna, Pat, Ger et j'en passe occupent une place aussi importante qu'elle. On n'apprend pas réellement à les connaître en profondeur. De ce fait, je n'ai malheureusement pas pu m'attacher à l'histoire d'aucun de ces personnages.

Pour ce qui est de la trame narrative, ce que j'ai pu ressortir de ce roman, ce sont les problèmes d'un petit village nommé Finfarran à Lissberg. Les histoires familiales qui auraient pu apporter au roman sont reléguées au second plan. J'ai plutôt eu l'impression d'assister à une série de racontars entre personnes âgées tout au long du roman. Quelques passages culturels sur le psautier et le couvent étaient instructifs, mais dans l'ensemble la trame narrative manquait d'action et s'étirait plutôt en longueur. L'aspect festif des fêtes de Noel est uniquement présent dans les trente dernières pages du roman. On ne peut donc pas dire qu'il s'agit d'un roman se déroulant pendant la période des fêtes.

Je ne peux donc pas recommander ce roman comme j'aurais aimé le faire. Je remercie Interforum Editis pour ce partenariat.


lundi 27 janvier 2020

EVJF de Liz Blackrock

Résumé
L’enterrement de vie de jeune fille d’Amandine s’annonce sous les meilleurs auspices :
– une organisation au cordeau grâce à Justine, gérante d’une agence d’événementiel et témoin de la mariée,
– un décor paradisiaque : les calanques de Cassis,
– et quatre demoiselles d’honneur triées sur le volet dont Charlotte, la meilleure amie d’Amandine, enceinte jusqu’aux yeux.
Tous les éléments sont réunis pour passer trois jours de rêve!

Amandine attend ce week-end entre copines avec d’autant plus d'impatience que, à trois semaines du mariage, elle est en plein doute. Entre sa belle-famille, des aristocrates englués dans leurs traditions ancestrales, son futur mari, pilote de ligne toujours entre deux long-courriers, et les préparatifs du mariage qui sont loin d’être terminés, Amandine commence à se demander si cette mascarade a toujours un sens…
Pourtant la future mariée va vite déchanter. L’EVJF tant attendu vire au cauchemar : entre coups bas et mesquineries, mensonges et jalousies, les masques tombent et Amandine vacille. Mais n’est-ce pas dans l’adversité qu’on reconnaît les siens?

Mon avis
J'ai choisi de lire ce roman dans le cadre du défi lecture 2020 dont une des consignes mentionnait un roman avec un titre qui ne contenait pas de mot. Comme j'aime bien lire de la chick-lit occasionnellement, je me suis laissée tenter malgré les commentaires majoritairement négatifs. Je dois dire que j'ai été objective durant ma lecture, mais je n'ai vraiment pas accroché à l'histoire.

En ce qui concerne le style littéraire, c'est très basique. Le vocabulaire n'est pas très recherché. J'ai trouvé cela dommage, car les personnages deviennent soudainement sans intérêt par la manière dont ils sont décrits qui est parfois fade et sans couleur.

Justement, les personnages m'ont parus beaucoup trop clichés et superficiels. J'aurais apprécié que l'EVJF soit un peu plus complet et non une série d'événements se déroulant rapidement dans des endroits différents. L'auteure met bien de l'avant le crêpage de chignon qui peut survenir entre des filles lorsqu'aucun garçon n'est présent, mais il n'en demeure que j'ai eu l'impression de voir des enfants de 12 ans se chamailler.

L'intrigue quant à elle convient au type de roman, mais les événements s'enchaînent trop rapidement sans vraiment de fil conducteur. J'ai apprécié les moments dans l'histoire dans lesquels les textos échangés étaient présentés au lecteur, mais j'ai trouvé qu'ils n'ont pas été suffisamment exploités pour développer le côté psychologique des personnages. Malheureusement, les personnages m'ont donné l'impression d'être lancés dans une série d'événements sans pour autant que leur personnalité à chacune soit adaptée aux actions en cours.

Je trouve dommage, car le thème aurait pu avoir un potentiel intéressant. On retrouve énormément de romans avec des mariages, mais très peu sur les enterrements de vie de jeune fille ou de garçon.

jeudi 9 janvier 2020

Le bonheur dépend parfois d'un flocon de Colleen Wright

Résumé
Quand le doux foyer d'une auberge réunit les cœurs. Et s'il suffisait de quelques flocons pour que le bonheur frappe à la porte ? Dans ce feel-good réconfortant et chaleureux, une tempête de neige réunit par hasard tout un petit monde dans une auberge perdue, juste à temps pour que la magie de Noël opère. À l'approche des Fêtes, Iris décore sa petite auberge, perdue dans la campagne, pour accueillir quelques habitués restés fidèles au fil des ans. L'établissement connaît depuis quelque temps des problèmes financiers qui pèsent sur son couple. C'est alors qu'une tempête de neige inattendue précipite chez elle tout un petit monde. Il y a là Molly qui écrit des livres pour enfants mais qui se trouve en pleine panne d'inspiration, Marcus le jeune veuf séduisant qui a bien du mal à gérer ses deux petites filles mais aussi Hannah venant pour se marier dans un cadre pittoresque mais dont le fiancé annule à la dernière minute. Cette dernière a d'ailleurs la surprise de retrouver Luke, son ami d'enfance qui n'est autre que le petit-fils de Iris... Les histoires s'entrecroisent et alors que tout semblait mal parti, cette tempête de flocons va les réunir et qui sait ? Changer leur vie à jamais...
Mon avis
Comment ne pas être attiré par la couverture de ce roman dont la sortie est pile pendant la période de la préparation des festivités de Noel? C'est la maison en pain d'épice qui a suscité mon intérêt de prime abord, car il s'agit du premier roman de l'auteure que je lis. J'ai trouvé l'idée excellente pour la couverture lorsque j'ai finalement compris que la maison était en fait une représentation de l'auberge dans laquelle l'intrigue se déroule.

Chaque chapitre du roman représente une partie de l'intrigue touchant les divers personnages présents dans l'auberge. Ils vont bien sûr se cotoyer, mais chacun d'eux a son point de vue représenté dans des chapitres en alternance. J'ai bien apprécié cette manière de procéder, car cela m'a permis de bien comprendre les raisons pour lesquelles chacun est arrivé à l'auberge, mais aussi leur histoire passée. Même les propriétaires de l'auberge ont leur point de vue!

L'auteure n'a pas poussé énormément sur la complexité psychologique des personnages. Par exemple, on ne connait pas ce qui s'est passé pendant la relation de Hannah et Trevor. On a de petits indices, mais on tombe directement dans le vif du sujet alors qu'elle vient à l'auberge pour se marier. J'aurais aimé que l'histoire de chaque personnage soit légèrement plus poussée. Cela aurait donné une dimension supplémentaire à l'intrigue tout en permettant au lecteur de s'attacher davantage aux personnages.

L'intrigue se déroule à l'auberge dans un paysage enneigé en pleine période de Noel. Une tempête s'abat sur le Vermont et plusieurs personnes doivent trouver refuge à l'auberge. Les histoires s'entremêlent au fur et à mesure que les personnages font connaissance. Des liens se tissent, des sentiments naissent etc. On n'a pas envie que l'histoire se termine. On arrive presque à sentir les odeurs de cuisine de Jeanne, à ressentir la chaleur des flammes du foyer etc. C'était un roman parfait pour le temps des fêtes et je le recommande vivement. Il m'a fait passer un moment exceptionnel et c'est le type de roman que j'apprécie le plus lire à cette période de l'année alors que 2020 pointe son nez.

Je remercie Interforum Canada pour ce partenariat.


Le merveilleux pendentif de Laura de Karen Swan

Résumé
Laura Cunningham, joaillière de talent, mène une vie tranquille avec son compagnon Jack et leur chien dans un pittoresque village anglais lorsqu'un jour de décembre, un client inhabituel entre dans son atelier. Élégant et outrageusement riche, Rob commande un cadeau d'anniversaire très particulier pour sa femme, Cat : un collier avec sept pendentifs, chacun symbolisant une personne importante au cours de la vie de Cat. Pour le confectionner, Laura devra enquêter ! Au cours de ses recherches, elle se lie d'amitié avec chacun... et se rapproche de Rob.

En tâchant d'en apprendre plus sur l'énigmatique Cat, qui semble si parfaite, Laura, troublée, se rend compte que la jeune femme cache peut-être bien son jeu. Derrière le glamour et le romantisme apparents, l'amour est-il vraiment là où on l'attend ?

Mon avis
Il s'agit du troisième roman de Karen Swan que je lis et bien que le type de roman soit similaire, elle parvient toujours à capter mon intérêt grâce à ses personnages bien définis et ses décors magnifiques. Je m'attendais à découvrir un roman chick-lit bien simple, mais j'ai rencontré au contraire des personnages complexes dont le développement psychologique au cours de l'histoire m'a fasciné.

Le style d'écriture de l'auteure est très fluide. Le choix du vocabulaire s'adresse à un large public (bien que l'intrigue attire davantage un public féminin) et les chapitres sont d'une longueur adéquate.

Le personnage de Cat est celui qui m'a le plus intrigué. On y découvre une femme en apparence parfaite qui a tout pour elle. Cependant, l'auteure fait ressortir la morale selon laquelle une apparence parfaite ne signifie pas nécessairement que la personne est heureuse et qu'elle ne cache pas un lourd secret. La complexité de Cat se dévoile tout au long de l'histoire et j'ai apprécié que l'auteure conserve le suspense jusqu'à la fin. Laura, quant à elle, passe d'un personnage à la personnalité effacé, pour finalement devenir vivante. Je ne vous en dis pas plus à vous de découvrir la raison. Quant à Rob, il a beau avoir tout l'argent du monde, certains comportements lui échappent quand même et ils n'est pas entièrement blindé quant aux émotions qu'il ressent.

L'intrigue est bien menée comme dans l'ensemble des romans de l'auteure que j'ai lus. Bien que le nombre de personnages soit élevé dans celui-ci, il n'y a pas d'incohérence et tous les personnages, ainsi que ceux qui se secondaires, ont un rôle à jouer dans le dévoilement du punch de l'intrigue. C'est un roman qui se passe majoritairement dans le temps des fêtes sous un paysage enneigé. Il est donc parfait pour lire en hiver sous un plaid avec un bon breuvage chaud.

Je conseille fortement ce roman si vous souhaitez découvrir une romance plus complexe qu'à l'habitude, mais avec une pointe de magie compte tenu de la période dans laquelle l'histoire se déroule. Bien que certains éléments soient prévisibles, d'autres vous surprendront quand même. 

Je remercie Interforum editis pour ce partenariat.


mardi 3 décembre 2019

Concours chez Québec Loisirs

Bonjour à tous!
Avec le temps des fêtes vient inévitablement les promotions de Noel! Cette année, Québec Loisirs vous a préparé une belle surprise! Voici le lien vers les détails : https://www.facebook.com/quebec.loisirs/videos/1333677106813722/UzpfSTUxMDkyNTA3ODoxMDE1NjUzMTQwMjQzNTA3OQ/

De plus, si vous n'êtes pas membre de Québec Loisirs, il s'agit d'une belle opportunité à saisir!

Je vous souhaite à tous un joyeux temps des fêtes!


dimanche 27 octobre 2019

D.I.M.I.L.Y tome 4 : Just don't mention it par Estelle Maskame

Résumé
"ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m'émeut à ce point, pourquoi j'aime qu'elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n'arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C'est parce que j'adore cette fille."
À dix-sept ans, Tyler à tout pour lui: une petite amie à tomber, une réputation de bad boy que le monde lui envie, une popularité qui fait de lui le pilier incontournable des fêtes les plus démentes... Mais en réalité, Tyler est en mille morceaux. Et rien ne le fera partager son secret... Jusqu'à ce qu'Eden arrive. Une demi-sœur qui voit le gamin fragile et vulnérable qui se cache en lui...

Mon avis
Je me suis récemment remise a la lecture après une pause de presque un an et j'ai été ravie de terminer cette série dont les trois premiers tomes m'avaient fait découvrir une jeune auteure de talent.

Le style d'écriture est toujours aussi fluide, mais cette fois, chaque chapitre alterne entre aujourd'hui et la vie de Tyler il y a 5 ans. Cette évolution dans le temps permet de faire comprendre aux lecteurs pourquoi Tyler est devenu le garçon rebelle et caractériel qu'il est aujourd'hui. De plus, on y voit l'évolution des autres personnages qui l'ont suivi tout au long de son adolescence comme Tiffani, Dean, Jake, Rachael et Meghan.

J'ai bien apprécié découvrir l'histoire familiale de Tyler. Alors que dans les précédents opus on l'abordait de façon superficielle, la manière dont ce tome est conçu m'a permis de faire des liens avec les tomes précédents, notamment sur certaines réactions de sa part que je trouvais quelque peu extrémistes. Les premiers opus permettaient de connaître Eden alors qu'elle vient passer l'été chez Tyler, mais dans cet opus, on comprend vraiment la nature de la relation qu'ils ont développé. Les personnages sont beaucoup plus définis psychologiquement et c'est un point positif, car j'avais trouvé qu'il manquait un peu de profondeur dans les tomes précédents, bien que la série s'adresse à un public YA.

La trame narrative du roman reprend l'histoire des trois autres tomes, mais du point de vue de Tyler. L'histoire débute alors qu'il rencontre Eden lorsqu'elle arrive de Portland pour passer l'été, mais au milieu de cette histoire qui nous est familière, on découvre ce que Tyler a vécu cinq ans auparavant alors que sa mère vivait avec son père biologique. De prime abord on aurait pu penser que l'histoire serait redondante, mais détrompez-vous, car ce tome apporte en fait un nouveau point de vue et davantage de précision sur les événements qui se sont déroulés dans les opus précédents.

Si vous avez apprécié la saga, je vous conseille fortement de lire ce dernier tome, car vous aurez davantage l'impression de comprendre les réactions et l'aspect psychologique des différents personnages.

Je remercie Interforum Canada pour ce partenariat.